https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Conditions d’immunisation contre le VHB pour les professionnels

80. Conditions d’immunisation contre le VHB pour les professionnels - Date de mise à jourMise à jour le : 26/04/2017
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

Les personnes concernées par la vaccination sont considérées comme immunisées contre l’hépatite B si elles produisent un certificat médical attestant d’un taux d’anticorps anti-HBs à une concentration supérieure à 100 UI/l.

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Si ce taux est inférieur à 100 UI/l, alors on doit procéder à un dosage des anticorps anti-HBc et des anticorps anti-HBs. Dans tous les cas de figure, il faut avoir un taux d’anticorps anti-HBs supérieur à 10 UI/l.

Anti-corps anti-HBC non détectables

  • Soit la personne a fait l’objet d’une vaccination complète : on recherche alors le taux d’anticorps anti-HBS. Deux possibilités se présentent :
  • le taux d’anticorps anti-HBS est supérieur ou égal à 10 UI/l : la personne est considérée comme définitivement protégée contre l’hépatite B.
  • le taux d’anticorps anti-HBS est inférieur à 10 UI/l, on passe à la phase de rattrapage (voir ci-dessous).
  • Soit la vaccination n’a pas été réalisée, est incomplète ou sans preuve documentaire :
  • Si le taux d’anticorps anti-HBs est supérieur à 100 UI/l, les personnes concernées sont considérées comme immunisées ;
  • Si le taux d’anticorps anti-HBs est compris entre 10 et 100 UI/l, la vaccination doit être complétée et les personnes concernées seront considérées comme immunisées ;
  • Si le taux d’anticorps anti-HBs est inférieur à 10 UI/l, la vaccination doit être réalisée ou complétée. Un dosage des anticorps anti-HBs est ensuite effectué 1 à 2 mois suivant la dernière injection
  • Soit le taux d’anticorps anti-HBs est supérieur ou égal à 10 UI/l et les personnes concernées sont considérées comme immunisées contre l’hépatite B ;
  • Soit le taux d’anticorps anti-HBs est inférieur à 10 UI/l et on passe à la phase de rattrapage (voir ci-dessous).

Anti-corps anti-HBC détectables

On recherche alors l’antigène HBs et on quantifie la charge virale du virus de l’hépatite B.

  • Le taux d’anticorps anti-HBs est compris entre 10 et 100 UI/l, mais il n’y a pas d’antigène HBs ni de charge virale détectable : les personnes concernées sont considérées comme immunisées.
  • Le taux d’anticorps anti-HBs est inférieur à 10 UI/l, sans antigène HBs ni charge virale détectable : un avis spécialisé est demandé pour déterminer si la personne peut être considérée comme immunisée ou non.

Si l’antigène HBs et/ou une charge virale sont détectables dans le sérum, la personne est infectée par le virus de l’hépatite B et sa vaccination n’est pas requise.

Phase de rattrapage

Le taux d’anticorps anti-HBs reste inférieur à 10 UI/l malgré une vaccination complète.

Une dose additionnelle de vaccin contre le virus de l’hépatite B est injectée. Un dosage des anticorps anti-HBs est effectué un à deux mois suivant cette injection ;

  • le taux d’anticorps anti-HBs est supérieur à 10 UI/l : les personnes concernées sont considérées comme immunisées ;
  • le taux d’anticorps anti-HBs reste inférieur à 10 UI/l : une dose additionnelle de vaccin contre l’hépatite B est injectée. Les injections vaccinales pourront être répétées jusqu’à obtention d’un taux d’anticorps anti-HBs supérieur à 10 UI/l, sans dépasser un total de 6 injections.

Dans le cas où la personne aurait déjà reçu six doses ou plus, le médecin du travail ou le médecin traitant détermine s’il y a lieu de prescrire l’injection d’une dose de vaccin supplémentaire. Si c’est le cas, un dosage des anticorps anti-HBs est effectué un à deux mois suivant cette injection.

Si malgré ces vaccinations répétées le taux d’anticorps anti-HBs reste inférieur à 10 UI/l, la personne est considérée comme non répondeuse à la vaccination.

Sources :

- Ministère des Affaires sociales et de la Santé, Calendrier vaccinal 2017

- Arrêté du 2 aout 2013 fixant les conditions d’immunisation des personnes visées à l’article L. 3111-4 du code de la santé publique

-  Instruction N° DGS/RI1/RI2/2014/21 du 21 janvier 2014 relative aux modalités d’application de l’arrêté du 2 août 2013 fixant les conditions d’immunisation des personnes mentionnées à l’article L.3111-4 du code de la santé publique.

- Circulaire DGS/SD5C no 2007-164 du 16 avril 2007