http://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Diagnostic d’une hépatite virale

5. Diagnostic d’une hépatite virale - Date de mise à jourMise à jour le : 4/04/2013
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

Le diagnostic repose sur des examens sanguins. Le test de dépistage recherche les anticorps spécifiques produit par l’organisme pour lutter contre l’infection virale.

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Les symptômes des hépatites sont peu caractéristiques (fatigue, nausées, urines foncées, jaunisse...) ou sont parfois totalement absents. Le diagnostic repose donc sur des examens sanguins :

- les examens indirects, notamment ceux utilisant la méthode ELISA  . Il s’agit de sérologies mettant en évidence les anticorps (Ac) produits par l’organisme et dirigés contre certaines parties du virus. C’est la méthode la plus couramment utilisée pour un diagnostic.

Ces sérologies permettent de détecter

  • soit des anticorps de type IgM (immunoglobines M), produits au cours de la phase initiale de l’infection, témoins d’une infection aiguë,
  • soit des anticorps de type IgG (Immunoglobines G), produits plus tardivement, signes d’une infection chronique.

- les examens directs. Il s’agit de la recherche du virus (ADN ou ARN) et de la quantité de charge virale. Cet examen met en évidence des éléments de la particule virale (antigènes, génome  , etc.). Le test le plus utilisé est une technique d’amplification de la cible (dite PCR  ).Ce test est systématique et indispensable en cas de présence d’Acs dirigés contre le virus de l’hépatite C (Acs anti-VHC).

Sources :

- Guide des hépatites virales, SOS hépatites. 2012. page 9- 10.