https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

HAS : « Traiter d’abord les stades sévères de l’hépatite C »

HAS : « Traiter d’abord les stades sévères de l’hépatite C » - Date de mise à jourMise à jour le : 4/07/2014
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

L’efficacité et le coût élevé des nouveaux traitements contre l’hépatite C obligent le milieu médical et les institutions à adapter leurs stratégies. Cette fois, c’est à la Haute Autorité de Santé (HAS), saisie par le ministère de la Santé, de se prononcer.

Dans une recommandation rendue publique mardi 1er juillet 2014, la HAS estime « qu’il n’y a pas d’intérêt individuel à initier immédiatement un traitement dans les formes asymptomatiques de l’infection par le virus de l’hépatite C ». Elle recommande « en premier lieu de traiter d’emblée avec ces nouveaux traitements les malades ayant atteint les stades sévères de la maladie (F3 et F4) ».

La HAS s’inquiète aussi du niveau de prix qui pourrait être attribué à ces traitements. Elle redoute « l’impact budgétaire majeur de ces produits et les risques de renoncement à la prise en charge par la solidarité nationale d’autres traitements que cela induirait ».

En France, l’hépatite C toucherait 400 000 personnes. Les nouveaux traitements dont le Sofosbuvir permettraient de guérir 90 % des malades après une cure de 12 ou 24 semaines, mais pour un coût évalué de 50 000 à 80 000 euros.

- Lire le communiqué de la HAS