https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Hépatite C : faut-il dépister toute la population ?

Hépatite C : faut-il dépister toute la population ? - Date de mise à jourMise à jour le : 14/01/2014
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Environ 300 000 personnes en France sont porteuses du virus de l’hépatite C mais moins des deux tiers ont été dépistés. « Il reste beaucoup de porteurs sans le savoir », a indiqué le professeur Patrick Marcellin (hôpital Beaujon – Clichy) lors d’une conférence de presse organisée dans le cadre de la Paris Hepatitis Conference qui réunit jusqu’à ce soir 1 300 participants de 90 pays.

Afin de détecter un maximum de personnes atteintes, le professeur Marcellin se prononce pour une stratégie systématique de dépistage de toute la population une fois au cours de la vie. Une proposition qui intervient alors que de nouveaux traitements particulièrement efficaces sont attendus d’ici à 2015. Ceux-ci pourraient permettre d’atteindre les 100 % de chances de guérison de tous les patients.

Seul problème : le coût de ces nouveaux traitements devrait être deux fois plus élevé que celui du traitement actuel (environ 40 000 euros par patient). Pourrait-on traiter tout le monde ? Les contradicteurs estiment que, bien qu’il y ait un intérêt à traiter tôt l’hépatite C, les médecins seraient obligés de traiter d’abord les cas les plus graves car les plus à risque de complications à court ou moyen terme.