https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Hépatite C : une nouvelle piste vaccinale

Hépatite C : une nouvelle piste vaccinale - Date de mise à jourMise à jour le : 5/08/2011
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Pour la première fois, des chercheurs sont parvenus à produire chez l’animal des anticorps à large spectre contre le virus de l’hépatite C (VHC). Ces résultats issus d’une étude européenne coordonnée par David Klatzmann du laboratoire Immunologie-immunopathologie-immunothérapeutique (CNRS/UPMC/Inserm) et soutenue par l’ANRS viennent d’être publiés dans la revue Science Translational Medicine.

Dans le but de développer un vaccin contre le VHC, les chercheurs ont mis au point une technologie basée sur l’utilisation de « pseudo-particules » virales. De telles structures artificielles ressemblent aux particules virales mais elles n’en n’ont pas la dangerosité puisqu’elles ne contiennent pas de matériel génétique et ne permettent pas au virus de se multiplier. En réaction à une vaccination avec ces pseudo-particules virales, les chercheurs ont observé, pour la première fois, la production d’anticorps neutralisants le virus VHC chez la souris et le macaque.

Ces mêmes anticorps se sont révélés capables d’induire une immunité neutralisante contre les différents sous-types du VHC. Jusqu’à présent, les tentatives dans ce sens avaient échoué. Ces résultats pourraient permettre la mise au point d’un vaccin préventif contre le virus de l’hépatite C.

Aujourd’hui, 200 millions de personnes souffrent d’hépatite C chronique dans le monde (221 000 en France). Les complications majeures de cette infection provoquent environ 50 000 morts par an.

- Lire le communiqué de presse sur le site de l’ANRS