https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Évolution d’une hépatite D

5. Évolution d’une hépatite D - Date de mise à jourMise à jour le : 28/04/2017
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Cliniquement, rien ne permet de distinguer une hépatite aiguë par co-infection VHB/VHD d’une hépatite aiguë par le VHB seul.

La co-infection par VHB/VHD se caractérise par une tendance à une gravité augmentée de l’hépatite aiguë comparée à celle occasionnée par le VHB seul.

On distingue deux situations différentes :

- La co-infection VHB-VHD : infection simultanée par les deux virus. Elle s’associe à un risque accru d’hépatite fulminante (environ 5 % des cas). L’évolution se fait habituellement vers la guérison spontanée (en l’absence d’hépatite fulminante) et l’évolution vers la chronicité est rare.

- Surinfection Delta d’un sujet porteur chronique de l’Ag HBs. Elle se caractérise par des lésions hépatiques plus sévères et une évolution plus fréquente vers la cirrhose. Le risque d’évolution vers la chronicité de l’hépatite D est d’environ 75 %.

L’établissement d’une infection chronique Delta, marquée par la persistance des marqueurs du VHD au-delà de six mois après la contamination, est caractérisée par une accélération très rapide de l’hépatite chronique vers une insuffisance hépatocellulaire (en un à trois ans) dans 15 à 20 % des cas.

Sources :

- Hépatite Delta : Histoire Naturelle et Traitement - Fabien Zoulim - Hospices Civils de Lyon, INSERM U1052, Centre de Recherche sur le Cancer de Lyon, Université de Lyon - 2015