https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Évolution d’une hépatite E

5. Évolution d’une hépatite E - Date de mise à jourMise à jour le : 28/04/2017
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Après une durée d’incubation de 20 à 75 jours (en moyenne 40 jours), l’hépatite E se présente sous les formes suivantes :

- des formes asymptomatiques dans la moitié des cas ;

- des formes symptomatiques, ressemblant à celles de l’hépatite A avec présence de signes généraux non spécifiques :

- nausées,

- vomissements,

- douleurs abdominales,

- souvent suivi par un ictère ;

- des formes graves d’hépatite virale E (hépatite fulminante), peuvent survenir chez les femmes enceintes, chez les personnes immunodéprimées ou les personnes présentant déjà des lésions du foie. La survenue d’une hépatite fulminante est plus fréquemment observée que dans les autres hépatites, avec une mortalité de 0,5 à 4 % des sujets hospitalisés, et en particulier en ce qui concerne la femme enceinte, chez qui la mortalité peut atteindre 15 à 25 % ;

- des formes chroniques. En effet l’hépatite E peut évoluer vers la chronicité avec apparition d’une fibrose voire d’une cirrhose, chez les patients immunodéprimés :

- patients greffés,

- patients sous traitement immunosuppresseur,

- patients sous chimiothérapie,

- patients présentant une hémopathie, en particulier les sujets infectés par le VIH.

Sources :

- OMS, Hépatite E - Aide-mémoire N° 280 - Juillet 2016

- Santé Publique France (InVS), Hépatite E - Points sur les connaissances - Septembre 2014

- Prévenir l’hépatite E - Juillet 2011