https://www.hepatites-info-service.org
faire un don
Traitement d’une hépatite

Hépatites Info Service vous accompagne

Téléphone, LiveChat, mail, forum…
Hépatites Info Service vous accompagne - Date de mise à jourMise à jour le : 1er/08/2017
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Quand on a une hépatite, la mise sous traitement est une étape importante, en particulier dans le cadre de l’hépatite C. Hépatites Info Service propose différents services d’aide à distance parmi lesquels un accompagnement personnalisé qui peut permettre d’y voir plus clair. Interview de Gaëlle Sitbon, coordinatrice du pôle Paris à SIS Association*.

HIS : Quels sont les services actuellement proposés par Hépatites Info Service ?

Gaëlle Sitbon : Les différents services d’Hépatites Info Service sont constitués d’une ligne téléphonique (0 800 845 800) qui fonctionne 7 jours sur 7 de 8 h à 23 h ainsi qu’un Chat de 9 h à 22 h, 7 jours sur 7. Il y a également un forum où les internautes peuvent discuter sur différents sujets avec évidemment une équipe de modérateurs qui assurent une veille des posts et des discussions, et une réponse par mail. Hépatites Info Service a aussi une page Facebook et un compte Twitter.

HIS : Qui répond aux appelants ? Comment les écoutants sont-ils formés ?

Gaëlle Sitbon : Les écoutants ont une formation dispensée par des médecins infectiologues ou hépatologues, avec une réactualisation des connaissances en continu toute l’année.

HIS : Hépatites Info Service propose d’accompagner les personnes concernées par les hépatites. Comment ce dispositif fonctionne-t-il ?

Gaëlle Sitbon : L’accompagnement proposé permet à la personne d’avoir un rendez-vous avec un même interlocuteur. C’est ce qu’on pourrait appeler un suivi personnalisé, individualisé sur un certain nombre d’entretiens, calés avec la personne qui nous contacte.

HIS : Comment obtient-on un suivi sur cette ligne d’accompagnement ?

Gaëlle Sitbon : La personne qui contacte Hépatites Info Service peut se voir proposer un accompagnement en fonction de la thématique qu’elle va aborder avec son interlocuteur. En fait c’est assez simple : les deux personnes vont échanger un prénom – ça peut être un pseudonyme – de façon à ce que l’usager de la ligne retombe systématiquement sur le même interlocuteur. Les entretiens sont donc convenus à l’avance. On a un agenda qui permet de caler ces entretiens.

HIS : Combien de temps peut durer un accompagnement ?

Gaëlle Sitbon : On propose des accompagnements courts. Il ne s’agit pas de se substituer, par exemple, à un travail psychothérapeutique, mais vraiment d’intervenir sur un temps donné du suivi de la personne, de son parcours de soins. Ça peut être la mise sous traitement, une rupture de traitement, une interruption thérapeutique comme ça peut être aussi l’annonce de la séropositivité. Notre base de travail, c’est 5 entretiens en moyenne. Evidemment ça peut être prolongé en fonction de l’attente de la personne et de la problématique rencontrée.

HIS : S’agit-il seulement des personnes atteintes ou bien les proches sont-ils aussi concernés ?

Gaëlle Sitbon : Les proches - ça peut être le compagnon, la compagne, les enfants, la famille plus élargie, peuvent être concernés par cet accompagnement puisqu’il peut y avoir des répercussions sur la vie de couple, la vie de famille lorsqu’une personne atteinte suit un traitement pour son hépatite. L’accompagnement peut être aussi proposé à des personnes qui ont terminé leur traitement et pour lesquelles on a diagnostiqué une éradication du virus, autrement dit une guérison. Comme les traitements sont lourds, les effets peuvent être durables. Or, bien souvent, une fois qu’il y a éradication du virus, très peu de choses sont proposées au niveau des soins. Les personnes peuvent être confrontées à la peur d’une réactivation du virus. Selon nous, l’accompagnement psychologique sur un temps donné est indispensable pour sécuriser la personne et pour faire le point sur cette tranche de vie. Le traitement c’est souvent mettre sa vie entre parenthèses, en suspens. Il y a besoin de reprendre tout ça sur un suivi plus ou moins court.

Interview réalisée par Caroline Ragon pour Hépatites Info Service

*Hépatites Info Service est un service de SIS-Association