https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Journée du don d’organes

Journée du don d’organes - Date de mise à jourMise à jour le : 20/06/2008
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

France Adot organise dimanche 22 juin 2008 la 13ème Journée nationale du don d’organes.

Une Lettre ouverte est adressée à Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé.

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Depuis sa première édition en 1996, la Journée nationale du don d’organes est l’occasion pour la Fédération des Associations pour le Don d’organes et de Tissus humains (France Adot) de communiquer toujours plus et mieux sur cette démarche du don.

Cette année, la Fédération adresse une Lettre ouverte à madame Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, pour demander un traitement des volontaires au don d’organes et de tissus humains identique à celui de ceux qui y sont opposés et qui peuvent faire respecter leur volonté légitime au moyen du Registre National des Refus (RNR).

France Adot réclame que cette possibilité soit étendue aux enfants de 13 ans et plus, comme il leur est reconnu le droit de s’inscrire sur le RNR sans l’autorisation de leurs parents ou tuteurs.

227 décès, faute de greffe, en 2007

En 2007, 1 060 foies, 2 911 reins, 366 cœurs, 202 poumons, 20 blocs cœurs-poumons, 99 pancréas et 6 intestins ont été transplantés.

Selon l’Agence de la biomédecine, qui organise de son côté sa 8ème Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe, si 4 666 transplantations ont été réalisées, les besoins n’ont pas été satisfaits. Au 31 décembre, la liste d’attente comportait 7 672 malades alors que seulement 1 562 donneurs avaient été prélevés, dont 32 % avaient plus de 60 ans.

Certains chiffres sont toutefois encourageants. De 2000 à 2007, la greffe d’organes a connu un essor sans précédent avec une augmentation de 54 % du nombre de personnes prélevées et de 45 % du nombre de greffes. Et pour la première fois, le taux de refus du don d’organes a baissé, passant sous la barre des 30 % (de 31 % en 2006 à 28 % en 2007).

Sur le site de France Adot, récemment refondu, il est possible de remplir un formulaire de demande de carte de donneur d’organes qui permettra de faire connaître sa position à ses proches.

L’Agence de la biomédecine a réactualisé pour sa part son guide d’information sur le don d’organes, disponible sur le site www.dondorganes.fr ou gratuitement par téléphone au numéro Vert 0 800 20 22 24.