https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

L’ANRS veut rééquilibrer ses financements consacrés à la recherche sur les hépatites B et C

L’ANRS veut rééquilibrer ses financements consacrés à la recherche sur les hépatites B et C  - Date de mise à jourMise à jour le : 13/01/2014
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

L’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS) va répartir plus équitablement ses financements alloués à la recherche sur les hépatites B et C. C’est ce qu’a déclaré son directeur, Jean-François Delfraissy, lors de l’ouverture de la 7ème Paris Hepatitis Conference qui se déroule aujourd’hui et demain à Paris.

Actuellement 80 % des crédits consacrés aux hépatites sont alloués à la recherche sur l’hépatite C, contre seulement 20 % pour l’hépatite B, a souligné le Pr Delfraissy. Il souhaite que d’ici les trois prochaines années, la répartition des financements de la recherche sur l’hépatite C « n’excède pas 50 % » du total.

Actuellement un quart des 46 millions d’euros de budget annuel dont dispose l’ANRS pour financer des projets de recherche finance les travaux sur les hépatites virales conduite par 35 équipes en France.