https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

La santé derrière les barreaux

La santé derrière les barreaux  - Date de mise à jourMise à jour le : 10/02/2012
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Dans les prisons françaises, la prévalence Prévalence Nombre de cas déclarés d’une maladie ou d’un trouble (cas nouveaux et cas déjà déclarés) divisé par la population totale, sur une période donnée ou à un moment défini. du VIH est de 2 % (10 fois supérieure à la population générale). 28, 4 % des personnes sont au stade sida. La prévalence de l’hépatite C est de 4, 8 % (4 à 5 fois supérieure à la population générale). Des pratiques d’injection à haut risque sont liées à la présence de seringues en prison.

Le collectif Inter-Associatif TRT-5 dénonce cette situation et accuse l’Etat d’être responsable des contaminations du VIH et de l’hépatite C en prison. Dans de nombreux pays, des programmes d’échanges de seringues en milieu carcéral existent : la Suisse depuis 20 ans, l’Allemagne et l’Espagne depuis 15 ans…

Pourquoi la France est-elle absente alors que tout est en place pour expérimenter le premier programme d’échange de seringues ?

Pour convaincre les pouvoirs publics de s’engager dans cette voie, le collectif Inter-Associatif TRT-5 publie des interviews vidéo d’un ancien détenu et de personnalités politiques de droite comme de gauche.

Dans cette première série de vidéos, regardez les interventions de Laurent Jacqua, incarcéré pendant 25 ans, aujourd’hui membre d’Act Up-Paris, du docteur Patrick Padovani, adjoint au maire de Marseille, Jean-Marie Le Guen, maire adjoint de Paris et Marie-George Buffet, présidente du groupe sida à l’Assemblée nationale.

- Voir les vidéos

Associations membres du collectif Inter-Associatif TRT-5 : Actions Traitements, Act Up-Paris, Act Up-Sud-Ouest, Aides, Arcat, Dessine-Moi un Mouton, Sida Info Service, Nova Dona, Sol En Si