https://www.hepatites-info-service.org
faire un don
Santé

Les hépatites sont-elles des IST* ?

Oui... et non
Les hépatites sont-elles des IST* ? - Date de mise à jourMise à jour le : 6/01/2010
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

L’hépatite A est une maladie que l’on attrape habituellement avec l’alimentation (aliments souillés par le virus). Dans certains cas, elle peut être transmise au cours de certaines pratiques sexuelles lorsqu’il y a un contact direct ou indirect entre l’anus d’une personne porteuse du virus de l’hépatite A et la bouche de son partenaire (Anulingus : quand une personne lèche l’anus de son partenaire, ou bien lorsqu’elle stimule l’anus de son partenaire et que les doigts reviennent après au contact de la bouche.).

L’hépatite B est une IST, et, en France, la majorité des personnes qui ont attrapé l’hépatite B ont été contaminées sexuellement. La transmission sexuelle est très facile et peut se faire aussi bien lors d’une pénétration vaginale, anale (sodomie), ou buccale (fellation). Plus on a de partenaires, plus on risque de croiser un porteur de l’hépatite B (ils sont 3 fois plus nombreux que les porteurs du virus du sida). Mais l’hépatite B se transmet également lors d’échanges sanguins (échange de matériel d’injection ou de "sniff" lors de la consommation de drogues, accident professionnel chez les professionnels de santé non vaccinés, hémodialyse, etc.). Enfin, l’hépatite B se transmet de la mère à l’enfant lors de la grossesse, de l’accouchement et de l’allaitement. C’est pourquoi, en France, le dépistage de l’hépatite B est obligatoire lors de la grossesse afin de permettre un traitement qui empêchera le nouveau-né d’être à son tour contaminé.

L’hépatite C n’est pas considérée comme une IST puisqu’elle se transmet essentiellement lors des échanges sanguins. Cependant, il peut y avoir des rapports sexuels avec échanges sanguins directs ou indirects :

- lorsqu’il y a présence de sang (pendant les règles, lorsqu’il y a des lésions sur le sexe, lors de rapports violents comme dans le cas d’un viol, lors d’un rapport anal (sodomie) mal préparé ou mal lubrifié)

- et qu’un préservatif n’a pas été utilisé.

Dans certaines pratiques sexuelles dites « hard » ou « SM », comme le fist-fucking (introduction de la main dans le vagin ou l’anus), la main peut introduire le virus de l’hépatite C à travers les muqueuses sexuelles ou rectales, en particulier lors de pratiques collectives. Enfin, il semble qu’une personne porteuse du virus de l’hépatite C et du VIH/sida puisse transmettre plus facilement l’hépatite C lors de rapports sexuels non protégés.

Seule l’hépatite B est une infection sexuellement transmissible à part entière, mais les autres hépatites peuvent donc dans certaines conditions être contractées au cours de pratiques sexuelles.

Plus d’infos

*Infection sexuellement transmissible