https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Mortalité liée aux hépatites B et C

Mortalité liée aux hépatites B et C - Date de mise à jourMise à jour le : 1er/07/2008
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

4 000 à 5 000 décès en lien avec le virus du VHC et du VHB

En 2001, il n’existait pas de données sur la mortalité en rapport avec le virus du VHC et du VHB en France métropolitaine.

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Le Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc-Inserm) a donc réalisé une étude à partir des certificats de décès, et les résultats ont été publiés dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH) du 1er juillet 2008.

Selon cette étude, le nombre annuel de décès associés au virus du VHC et du VHB était 3 618 et 1 507 (respectivement 6,1 et 2,5 décès pour 100 000 habitants). Le nombre annuel de décès imputables au VHC et au VHB était 2 646 et 1 327 (respectivement 4,5 et 2,2 décès pour 100 000 habitants).

Pour les sujets infectés par le VHC, 95 % avaient une cirrhose et 33 % un carcinome hépatocellulaire. Dans le groupe infecté par le VHB, 93 % avaient une cirrhose et 35 % un carcinome hépatocellulaire. Quel que soit le groupe, un cas sur 10 était co-infecté par le VIH et une alcoolisation excessive indiquait un âge au décès plus précoce.

En France, entre 4 000 à 5 000 décès ont donc eu un lien avec le virus du VHC et du VHB en 2001. La consommation d’alcool et la co-infection par le VIH sont des co-facteurs importants. Pour les auteurs de l’étude, ces données confirment la gravité de l’infection et la nécessité d’entreprendre des programmes de dépistage et de prise en charge des sujets infectés par le VHC et le VHB.

Lire l’enquête dans le BEH