https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Où faire un test des hépatites ?

1. Où faire un test des hépatites ? - Date de mise à jourMise à jour le : 18/04/2017
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

Le test de dépistage des hépatites se fait sur une simple prise de sang. Cet examen peut être réalisé dans n’importe quel laboratoire d’analyses biologiques.

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Le dépistage de l’hépatite B (VHB) et de l’hépatite C (VHC) peut aussi être fait dans les CEGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des virus de l’immunodéficience humaine (VIH), des hépatites et des infections sexuellement transmissibles). Les CEGIDD ont remplacé les CDAG le 1er janvier 2016.

Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

Le médecin (médecin traitant ou médecin du CEGIDD) évalue les risques de contamination et détermine le meilleur moment pour réaliser le test. Il peut aussi informer sur les risques de transmission et sur la prévention.

L’examen biologique est remboursé à 100 % aux assurés sociaux. Dans un CEGIDD, l’ensemble de la démarche est gratuite (et confidentielle) que l’on soit ou non assuré social.

Quel que soit le résultat, seul le médecin prescripteur peut commenter les analyses. En effet, un test positif ne veut pas dire qu’on a une hépatite et un test peut être négatif alors qu’on vient d’être contaminé.

Si le dépistage sérologique reste la référence, il existe aussi la possibilité de faire des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) pour le VHC, réalisés notamment par des membres d’associations habilitées.

Attention :

- Les tests des hépatites ne sont pas réalisés lors d’un « bilan complet ». Il s’agit toujours d’une prescription spécifique donnant lieu à un résultat écrit.

- Le résultat ne donne d’indication que sur la situation de la personne qui a fait le test. Si vous avez un test négatif pour une hépatite, cela ne veut pas dire que votre partenaire ne l’a pas.

Sources :

- Arrêté du 1er août 2016 fixant les conditions de réalisation des tests rapides d’orientation diagnostique de l’infection par les virus de l’immunodéficience humaine (VIH 1 et 2) et de l’infection par le virus de l’hépatite C (VHC) en milieu médico-social ou associatif

- Place des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans la stratégie de dépistage de l’hépatite B