https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Piercing et tatouage

Piercing et tatouage - Date de mise à jourMise à jour le : 25/02/2008
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

Un décret publié au J.O. en date du 19 février 2008 fixe "les conditions d’hygiène et de salubrité relatives aux pratiques du tatouage avec effraction cutanée et du perçage".

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Il s’applique à la mise en œuvre des techniques de tatouage par effraction cutanée, y compris la technique du maquillage permanent, et du perçage corporel, à l’exception du perçage du pavillon de l’oreille et de l’aile du nez quand il est réalisé par la technique du pistolet perce-oreille. L’emploi du pistolet fait l’objet de dispositions spécifiques.

Ce décret prévoit que les personnes mettant en œuvre ces techniques devront :
- déclarer leur activité en préfecture
- suivre une formation aux conditions d’hygiène et de salubrité dont le contenu reste à définir.
- utiliser soit du matériel stérile à usage unique, soit du matériel stérilisé avant chaque utilisation.

Les locaux doivent comprendre une salle exclusivement réservée à la réalisation de ces techniques.

Mineurs
Tatouage et piercing sont désormais interdits sur une personne mineure sans le consentement écrit d’un parent ou tuteur légal. Les professionnels doivent conserver la preuve de ce consentement pendant 3 ans après l’acte.

Information
Les personnes qui mettent en œuvre ces techniques informent leurs clients, avant qu’ils se soumettent à ces techniques, des risques auxquels ils s’exposent et, après la réalisation de ces techniques, des précautions à respecter.
Cette information est affichée de manière visible dans le local où ces techniques sont pratiquées et est remise par écrit aux clients.

Pistolet perce-oreille
Le décret dispose que "Les personnes qui mettent en œuvre la technique [du pistolet perce-oreille] sont soumises au respect des règles générales d’hygiène et de salubrité. Elles respectent en particulier les règles suivantes :
- la peau du client est isolée des éléments permanents du pistolet perce-oreille par un élément jetable et à usage unique servant de support au bijou de pose
- le bijou de pose et son support sont fournis stériles dans un emballage hermétique qui en garantit la stérilité jusqu’à son utilisation."

Cependant, les personnes qui réalisent ce "type" de perçage ne sont soumis à aucune formation à l’hygiène.

Alain Miguet