https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Plan de lutte contre les hépatites 2009-2012

Plan de lutte contre les hépatites 2009-2012 - Date de mise à jourMise à jour le : 3/03/2009
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

Ce plan vise à réduire la morbidité et la mortalité dues aux hépatites B et C.

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Environ 500 000 personnes sont atteintes d’une hépatite B ou C en France. Deux pathologies qui provoquent chaque année la mort d’environ 4 000 personnes. Faisant suite aux mesures prises en 2005, les pouvoirs publics viennent de lancer le plan national de lutte contre les hépatites virales B et C 2009-2012.

Ce plan vise à réduire la morbidité et la mortalité dues aux hépatites B et C en améliorant la prévention et l’accès au dépistage, tout en facilitant l’accès aux traitements efficaces et les prises en charge.

Lire les principales mesures du plan 2009-2012

AIDES, ASUD et l’Association française de réduction des risques ont aussitôt regretté que ce plan ne réponde pas « à l’urgence à laquelle sont confrontés les usagers de drogues : 8000 contaminations et 4000 morts par an pour l’hépatite B et C, dont une majorité sont des usagers de drogues. »

Pour ces trois associations, « il s’agissait d’expérimenter ou d’ouvrir de nouveaux programmes comme l’accompagnement des personnes dans leurs pratiques d’injection (ERLI - Education aux risques liés à l’injection), l’instauration d’échange de seringues dans les prisons, l’extension à tout le territoire des programmes de réduction des risques, la mise en place de structures d’hébergement et de soins adaptées aux usagers de drogues actifs... » Là où « il faudrait pousser plus loin la logique de la réduction des risques, » ce plan « ne propose qu’études et évaluations ».

Lire le communiqué de presse commun sur le site de l’AFR