https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Questions à Monique, 58 ans, contaminée par l’hépatite C

3. Questions à Monique, 58 ans, contaminée par l’hépatite C - Date de mise à jourMise à jour le : 4/10/2006
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Hépatites Info Service (HIS) : Quand et comment avez-vous appris votre contamination par l’hépatite C ?

Monique : Je l’ai apprise à la suite d’un examen de sang réalisé pour déterminer les causes d’une fatigue persistante. Lorsque le médecin m’a annoncé que j’avais une hépatite C, dans ma tête, j’ai aussitôt traduit cette information par cancer du foie. J’ai vécu cette annonce comme un verdict qui tombe. Mon médecin ne m’a pas expliqué le processus qui fait qu’une inflammation du foie peut éventuellement déboucher sur des complications. De plus, comme l’hépatite C est très médiatisée aujourd’hui, je n’ai pas entendu le mot diagnostic mais le mot pronostic, ce que j’ai traduit par deuil de ma santé, cancer, peur de buter sur des problèmes familiaux et relationnels insurmontables, impossibilité d’assumer mon emploi, incapacité à trouver un sens à la vie... Lorsque j’ai informé mon mari et mes deux filles, ils ont été extraordinaires parce qu’ils ont trouvé les mots nécessaires pour me réconforter. Ils ont accepté tout de suite de faire les contrôles prescrits par le médecin pour savoir s’ils étaient contaminés. Heureusement, ils ne l’étaient pas ! Ensuite, j’ai été très bien entourée.