https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Qui vacciner contre le VHB ?

1. Qui vacciner contre le VHB ? - Date de mise à jourMise à jour le : 26/04/2017
envoyer l'article par mail Partager sur facebook

En France, les recommandations vaccinales contre l’hépatite B ciblent principalement les personnes à risque élevé d’exposition.

Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Dans une perspective de contrôle à plus long terme de l’hépatite B, la vaccination est aussi recommandée pour les nourrissons et les enfants et adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans révolus.

Groupes concernés

a) enfants et adolescents accueillis dans les services et institutions pour l’enfance et la jeunesse handicapées ;

b) enfants d’âge préscolaire accueillis en collectivité ;

c) nouveau-nés de mère porteuse de l’antigène HBs (AgHBs AgHBs Marqueur de l’hépatite chronique B. ) : la vaccination doit être pratiquée impérativement à la naissance, selon un schéma en trois injections, associé à l’administration d’immunoglobulines anti-HBs ;

d) enfants et adultes accueillis dans les institutions psychiatriques ;

e) personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires multiples ;

f) usagers de drogues (par voie intraveineuse, sniff, crack) ;

g) voyageurs dans les pays de moyenne ou de forte endémie ;

h) personnes amenées à résider en zones de moyenne ou de forte endémie ;

i) personnes qui, dans le cadre d’activités professionnelles ou bénévoles, sont susceptibles d’être en contact direct avec des patients et/ou d’être exposées au sang et autres produits biologiques, soit directement (contact direct, projections), soit indirectement (manipulation et transport de dispositifs médicaux, de prélèvements biologiques, de linge, de déchets), [à titre indicatif et non limitatif sont concernés : les professionnels de santé libéraux, secouristes, gardiens de prison, éboueurs, égoutiers, policiers, thanatopracteurs, tatoueurs, pierceurs…] ;

j) personnes susceptibles de recevoir des transfusions massives et/ou répétées ou des médicaments dérivés du sang (hémophiles, dialysés, insuffisants rénaux,...) ;

k) personnes candidates à une greffe d’organe, de tissu ou de cellules ;

l) personnes de l’entourage d’une personne infectée par le virus de l’hépatite B ou d’un porteur chronique de l’antigène HBs (personnes vivant sous le même toit) ;

m) partenaires sexuels d’une personne infectée par le virus de l’hépatite B ou d’un porteur chronique de l’antigène HBs ;

n) personnes détenues qui peuvent cumuler un certain nombre de facteurs d’exposition au virus de l’hépatite B.

***

A partir de 2018, les enfants de moins de deux ans devront être vaccinés contre l’hépatite B

***

Rappels

La pratique de rappels systématiques n’est pas recommandée, sauf exceptions.

Sources :

- Ministère des Affaires sociales et de la Santé, Calendrier vaccinal 2017

- Hépatite B - Les 5 bonnes raisons de se faire vacciner - Adulte (en pdf) - INPES - Mars 2014