https://www.hepatites-info-service.org
faire un don
Hépatites

Recommandations sur les hépatites B et C

Ce premier rapport d’experts était largement attendu
Recommandations sur les hépatites B et C  - Date de mise à jourMise à jour le : 20/05/2014
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Il fait quelque 500 pages et était attendu depuis longtemps. « Il », c’est le premier rapport d’experts consacré à la « Prise en charge des personnes infectées par les virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C ». Coordonné par le professeur Daniel Dhumeaux, ce rapport a été présenté lundi 19 mai 2014 au ministère de la Santé devant une salle comble. Il est disponible en téléchargement sur le site sante.gouv.fr

***

En France, environ 500 000 personnes sont infectées par les virus de l’hépatite B et de l’hépatite C. Beaucoup d’entre elles sont atteintes sans le savoir et ces virus sont responsables chaque année d’environ 4000 décès. Il s’agit d’un enjeu de santé publique pris en compte par la ministre de la Santé. En janvier 2013, Marisol Touraine a commandé un rapport de recommandations sur les hépatites B ou C à l’ANRS, qui en a confié la réalisation à l’AFEF (Association Française pour l’Etude du Foie).

Pendant plusieurs mois, 22 groupes thématiques d’experts ont travaillé sur trois axes principaux :

- Amplification des mesures de dépistage, de prévention

- Optimisation du parcours de santé,

- Lutte contre les inégalités sociales et territoriales.

Pour Jean-François Delfraissy, directeur de l’ANRS, ce rapport n’évoque pas seulement les nouvelles molécules très efficaces dont on parle tant actuellement. Il parle avant tout de santé publique au sens large en s’intéressant au dépistage ou encore aux populations à risques comme les usagers de drogues, les migrants ou les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH). « C’est une des originalités des rapports d’experts français », souligne-t-il, faisant allusion au rapport sur la prise en charge des personnes vivant avec le VIH publié récemment.

Au cours de son intervention, Jean-François Delfraissy a fait part d’une inquiétude partagée par de nombreux acteurs présents dans la salle : le prix des nouvelles molécules. « Nous avons aujourd’hui des médicaments capables d’éradiquer le virus de l’hépatite C avec des effets indésirables sans doute plus importants que ceux qu’annoncent les labos. C’est très bien. Mais nous nous interrogeons sur le coût de ces molécules. Une cure [La durée entière d’un traitement pour éradiquer le virus – NDLR] coûte environ 80 000 euros. Il faut que l’on arrive à un juste prix. »

Michel Bonjour, de SOS hépatites, entend d’ailleurs bien se mobiliser sur l’accès universel au traitement et rappelle le vieux mot d’ordre de son association : « Un traitement pour tous et la guérison pour chacun ».

Le TRT-5, dont SIS Association/Hépatites Info Service est membre, a confirmé cette inquiétude en publiant un communiqué de presse téléchargeable ici « VIH, hépatite C : exigeons des médicaments à des prix acceptables ».

Quelques points forts des recommandations du rapport d’experts sur la prise en charge des hépatites B et C

Le dépistage

- Poursuivre une stratégie de dépistage ciblé des infections virales B et C en fonction des facteurs de risque de contamination,

- Elargir les stratégies de dépistage aux populations suivantes :

• Hommes âgés de 18 à 60 ans,

• Femmes enceintes dès la première consultation prénatale,

- Faire que les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) développés pour les infections virales B et C favorisent le dépistage des populations qui ne fréquentent pas les structures médicales classiques [La haute Autorité de Santé (HAS) aurait rendu un avis positif le 16 mai dernier pour la mise en place des TROD VHC- NDLR] …

La Vaccination

- La vaccination contre le VHB est efficace et sûre. Quinze ans après la polémique, les études n’ont pas confirmé de lien avec des maladies démyélinisantes,

- Poursuivre les efforts de vaccination des nourrissons contre l’hépatite B,

- Rattraper le retard vaccinal, dû à la polémique, chez les adolescents,

- Faire que la vaccination contre l’hépatite B, lorsqu’elle est faite « en ville », soit prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie…

Epidémiologie

- Actualiser les données épidémiologiques parfois anciennes,

- Produire des estimations épidémiologiques régionales pour tenir compte des différences/inégalités observées localement…

Populations à risques

- Pour les usagers de drogues, déployer sur le terrain les stratégies de réduction des risques : accompagnement et éducation aux risques liés à l’injection et mise en place de salles de consommation à moindre risque,

- Pour les migrants, développer le recours à l’interprétariat professionnel dans les services de santé, faciliter le droit au séjour pour raison médicale…

Education thérapeutique

Au départ destinée à améliorer l’observance du traitement dans les maladies chroniques, l’éducation thérapeutique s’est progressivement enrichie pour faire du patient un acteur impliqué dans la gestion de sa maladie.

Le rapport recommande de :

- Faire évoluer les programmes d’éducation thérapeutique consacrés à l’hépatite C pour tenir compte des futures stratégies sans interféron et sans ribavirine,

- Intégrer les associations de patients à la conception et la mise en œuvre des programmes d’éducation thérapeutique,

- Faire évoluer le rôle des soignants non médecins comme les infirmières (réalisations de certains gestes de diagnostic, information sur les risques de transmission, etc.)…

En fin de journée, Jean-François Delfraissy (ANRS) a rappelé la situation financière actuelle : « En 2014, nous n’aurons pas de moyens financiers supplémentaires pour le traitement des hépatites, ou alors à la marge ». Ce qui renvoie à la question de la mise en place concrète des recommandations. Eh bien ce sera au comité de suivi dont la prochaine création a été annoncée, de s’en préoccuper et de lancer de nouvelles pistes. Rendez-vous est donc pris par les experts en mai 2015 pour faire le point.

Alain Miguet

Rédacteur en chef

Hépatites Info Service

- Télécharger le rapport « Prise en charge des personnes infectées par les virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C » – Mai 2014