https://www.hepatites-info-service.org
faire un don
Rencontre scientifique sur le VIH et les hépatites

SFLS : Tweets et Hépatites

Le 15ème congrès de la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS) s’est déroulé à Paris les 23 et 24 octobre 2014
SFLS : Tweets et Hépatites   - Date de mise à jourMise à jour le : 30/10/2014
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Le 15ème congrès de la Société Française de Lutte contre le Sida n’a pas mis les hépatites de côté, bien au contraire ! Il se dit d’ailleurs que la SFLS pourrait à terme rajouter un « H » à son nom pour officialiser l’intérêt que cette institution porte à cette maladie depuis des années.

Pendant le congrès, plusieurs intervenant-e-s ont évoqué les progrès dans les traitements, en particulier ceux concernant l’hépatite C, et les recherches en cours sur l’hépatite virale B.

Vous avez pu suivre pendant ces deux jours le livetweet qu’Hépatites Info Service a réalisé sur son compte Twitter. Nous avons sélectionné certains tweets pour rendre compte ici de quelques déclarations fortes sur les hépatites.

Le professeur Philippe Sogni (Paris) s’est par exemple intéressé lors de la première plénière du congrès au VHC dans les 20 ans à venir. Pour lui, les traitements ne règleront pas tout. Il faudra aussi accroitre les moyens pour effectuer le dépistage des populations à risque, développer les politiques de prévention de la transmission du virus et bien sûr permettre un accès le plus large possible aux soins.

Ainsi le professeur Sogni souhaite un développement des initiatives valorisant les TROD (Test rapide à orientation diagnostique) et a défendu le renforcement des politiques de réduction des risques (RDR).

Le professeur Jean-Michel Pawlotsky (Créteil) a lui aussi abordé la question de l’hépatite C en rappelant l’existence des nouveaux traitements (notamment le Sofosbuvir dont tout le monde parle en raison de son coût) aujourd’hui très efficaces pour lutter contre le virus.

Des traitements qui ne font plus appel à l’Interféron, cause d’effets secondaires souvent très importants et handicapants.

Optimisme donc. Cependant le professeur Pawlotsky ne croit pas à une éradication complète de la maladie au niveau mondial. Il estime cependant possible d’en faire une maladie rare en limitant le nombre de personnes atteintes.

En ce qui concerne l’hépatite B, le professeur Pawlotsky a été en revanche peu confiant sur une possibilité de guérison.

Il estime que les traitements ne permettront pas d’éradiquer le virus, seulement de le contrôler avec malgré tout un effet positif : l’évitement de cormobidités.

Traiter une hépatite B reste donc difficile. C’est la raison pour laquelle le professeur Pawlotsky a plaidé pour le vaccin - « extrêmement efficace et extrêmement safe » - pour se protéger du virus.

Pour suivre l’actualité sur les hépatites virales, retrouvez Hépatites Info Service sur sa page Facebook et son compte Twitter.

Alain Miguet et Clotilde Genon pour Hépatites Info Service

Infos Plus :

- Le site de la SFLS

La page Facebook d’Hépatites Info Service