https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Traiter les hépatites virales

1. Traiter les hépatites virales  - Date de mise à jourMise à jour le : 21/11/2014
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

La décision de mettre en route un traitement ou d’instaurer une simple surveillance est prise par un médecin hospitalier ou de ville en accord avec le patient au terme d’un bilan médical.

Pour l’hépatite A et l’hépatite E

Il n’existe pas de traitement spécifique. Votre médecin traitant vous prescrira une simple surveillance et du repos avec le conseil d’éviter la prise d’alcool pendant la phase aiguë de l’infection.

Une hospitalisation est parfois nécessaire en cas de signes cliniques faisant craindre une complication.

Pour l’hépatite C

L’objectif du traitement antiviral de l’hépatite C est triple :

• La guérison : éradication de l’infection virale ;

• La prévention par la stabilisation ou la régression des lésions hépatiques ;

• La réduction de l’incidence Incidence En épidémiologie, le taux d’incidence rapporte le nombre de nouveaux cas d’une pathologie, observés pendant une période donnée à la population dont sont issus les cas (pendant cette même période). des complications, cirrhose et carcinome hépatocellulaire.

Le traitement de l’hépatite virale chronique C a considérablement progressé au cours des dernières années avec l’apparition de nouvelles molécules antivirales ciblant spécifiquement le virus.

Des antiviraux apparaissent depuis peu et d’autres font actuellement l’objet d’essais cliniques permettant de réaliser des schémas thérapeutiques performants : trithérapies voire des quadrithérapies sans Interféron ou sans Ribavirine.

Cette nouvelle génération d’antiviraux d’action directe annonce une révolution dans les traitements des personnes infectées de manière chronique par le VHC. Ils sont mieux tolérés et plus efficaces.

Les données disponibles aujourd’hui permettent d’espérer la guérison virologique de plus de 90 % des malades après une cure de 12 ou 24 semaines seulement.

o Hépatite aiguë

Le traitement antiviral repose sur l’administration :

• De l’Interféron pendant 24 semaines (taux de réponse > 90 %) ;

• En cas d’échec : Interféron et Ribavirine.

o Hépatite chronique

La sévérité de l’hépatite chronique C est principalement définie par le degré de fibrose. La présence d’une hépatite chronique au stade F2 ou F3 de fibrose est une indication au traitement quel que soit le génotype.

Traitement antiviral

- Stade de fibrose modérée F2 :

* Génotype 2,3,4,5 et 6 : bithérapie par Interféron et Ribavirine pendant 6 à 12 mois en fonction du génotype.

* Génotype 1 : Bithérapie par Interféron et Ribavirine ou trithérapie par Intérféron, Ribavirine et antiprotéase (Télaprévir ou Bocéprévir) en fonction de certains paramètres (facteurs prédictifs de bonne répons à la bithérapie ou échec à 1 ou plusieurs traitements antérieurs par bithérapie).

- Stades de fibrose sévère (F3-F4) et en cas de complications (patients en pré et post-transplantation d’organe, patients avec manifestations extra-hépatiques (vascularites), et patients en dialyse) : schémas thérapeutiques incluant les nouvelles molécules sous forme de bi ou trithérapie avec ou sans Ribavirine, avec ou sans Interféron.

Pour l’hépatite B

Indications :

Le traitement est indiqué chez les malades ayant une hépatite B chronique en cas de fibrose stade F2 et/ ou charge virale élevée > 2 000 UI/ml (10.000 copies/ml).

Traitements

Deux options thérapeutiques sont disponibles :

• L’interféron : durée de traitement limité à 1 an, en l’absence de guérison passage aux analogues ;

• Les analogues de 2ème génération :

o Baraclude® : entécavir (ETV) ;

o Viread® : ténofovir (TDF) en monothérapie.

L’arrêt du traitement n’est pas recommandé.

L’hépatite B guérit rarement mais les traitements permettent de stopper l’évolution de la maladie dans plus de 50 % des cas en bloquant la multiplication virale et en transformant l’hépatite active en hépatite inactive.

Pour l’hépatite D

Les mêmes traitements que ceux de l’hépatite C ; bithérapie par Interféron et Ribavirine, mais souvent à des doses plus élevées avec une durée du traitement plus longue. Le taux de réponse reste plus faible que pour le VHC.

Sources :

- Traitement des hépatites virales C Avis d’experts n° 3 septembre 2014 ; http://hepatoweb.com/Documents_PDF/...

- Recommandations HAS juin 2014 : Prise en charge de l’hépatite C par les médicaments anti-viraux à action directe http://www.has-sante.fr/portail/upl...

- Prise en charge des personnes infectées par les virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C - RAPPORT DE RECOMMANDATIONS 2014 – Sous la direction du Pr Daniel Dhumeaux et sous l’égide de l’ANRS et de l’AFEF http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Ra...

 

Dans la même rubrique