https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Usage de drogues injectables

1. Usage de drogues injectables - Date de mise à jourMise à jour le : 19/04/2017
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Les hépatites B et C se transmettent très facilement lors d’une injection avec du matériel souillé (seringue, cuiller…). En France, l’hépatite C est le premier risque infectieux pour les usagers de drogues injectables : il concerne plus de 6 usagers sur 10 (Etude ANRS-Coquelicot 2011-2013).

Si le virus du sida se transmet facilement lors d’une injection réalisée dans de mauvaises conditions, le virus de l’hépatite C se transmet 10 fois plus facilement, et celui de l’hépatite B 100 fois plus.

Pour éviter une contamination, avoir sa propre seringue ne suffit pas. Il est nécessaire que tout le matériel servant à l’injection soit strictement individuel et à usage unique :

- la cuiller avec laquelle on prépare le mélange,
- la préparation qu’on injecte (avec du citron ou de l’acide citrique),
- le coton qui sert de filtre ou avec lequel on désinfecte la peau,
- l’eau de rinçage de la seringue.

Les pharmacies proposent des kits, appelés STERIBOX, STERICUP, STERIFILT, bon marché et en vente libre, qui contiennent tout le matériel nécessaire à une injection propre.

Lorsqu’il est impossible d’avoir du matériel à usage unique, l’eau doit être stérile et le filtre neuf.

Tout le matériel solide (seringue, aiguille, cuiller) doit être désinfecté avec de l’eau de Javel (au minimum, 3 rinçages à l’eau de Javel, puis 3 rinçages à l’eau claire et propre, au mieux trempage de 10 minutes dans de l’eau de Javel diluée à 10 % suivi de plusieurs rinçages abondants à l’eau propre).

L’usage de matériel neuf permettra non seulement de prévenir une infection par le VIH et les hépatites, mais aussi les abcès ou les « poussières ».

La vaccination contre l’hépatite B est indispensable.

- Plus d’infos sur drogues-info-service.fr

Sources :

- ANRS, Cartographie régionale des usagers de drogues en France - Oct. 2016

- INSTITUT NATIONAL DE PREVENTION ET D’EDUCATION POUR LA SANTE, Hépatite C : du dépistage au traitement, questions et réponses à l’usage des patients, St Denis, Inpes, 2007, 73 p.