https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Pas de virus dans les encres de tatouage !

Pas de virus dans les encres de tatouage ! - Date de mise à jourMise à jour le : 12/02/2014
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Certains tatoués ou futurs tatoués redoutent une éventuelle transmission des hépatites par le biais des encres de tatouage. Peut-on vraiment trouver du VHB, virus de l’hépatite B, ou du VHC, virus de l’hépatite C, dans les encres de tatouage ?

Si les tatoueurs n’utilisent pas tous des monodoses, ils peuvent se servir de petites coupelles (« cups » ou « caps ») dans lesquelles ils versent l’encre contenue dans des bouteilles. Ces cups sont jetées après usage et ne peuvent servir pour un autre client. Au cas où un client précédent aurait le VHB ou le VHC, le virus ne peut donc pas passer d’un client à l’autre par le biais de l’encre.

Cups (ou caps) pour le tatouage

La procédure d’utilisation des encres est précisée dans un arrêté datant du 11 mars 2009 stipulant que « lors du remplissage des capsules, le bac verseur de la bouteille d’encre ne doit en aucun cas toucher la capsule ou, le cas échéant, l’encre versée préalablement dans la capsule ».

Rappelons que les conditions d’hygiène et de sécurité lors du tatouage sont strictement encadrées par une règlementation spécifique depuis 2008. Tous les tatoueurs et tatoueuses déclarés en préfecture sont tenus de respecter cette règlementation.