https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Arrêt de la commercialisation du télaprevir

Arrêt de la commercialisation du télaprevir  - Date de mise à jourMise à jour le : 10/02/2015
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Le laboratoire Janssen-Cilag a adressé un courrier aux professionnels de santé pour les informer de l’arrêt de la commercialisation de l’antiviral télaprevir (INCIVO). Le retrait du marché de cette molécule utilisée dans le traitement de l’hépatite C est prévu le 30 avril 2015.

Cette décision fait suite à l’avis émis par la Haute Autorité de Santé (HAS) en faveur de l’arrêt de la commercialisation du télaprevir au vu des dernières données cliniques.

L’étude EXTEND a permis d’identifier une résistance virale chez 77 % des patients en échec d’une trithérapie incluant le télaprévir et l’étude CUPIC a montré une faible proportion de réponse virologique chez les patients cirrhotiques prétraités (environ 50 % de Réponse virale soutenue 12 semaines après l’arrêt du traitement) avec un nombre important d’arrêts prématurés de traitement.

Cette décision s’appuie également sur les conclusions de la HAS selon lesquelles le bocéprévir (VICTRELIS) et le télaprévir (INCIVO) ne sont plus recommandés dans le traitement de l’hépatite C chronique due au virus VHC de génotype 1 et sur la mise à disposition de nouveaux traitements de l’hépatite C (antiviraux à action directe : daklatasvir, siméprévir, sofosbuvir) présentant un meilleur profil d’efficacité et de sécurité d’emploi.

Le laboratoire Janssen-Cilag recommande aux médecins prescripteurs de :

• Ne plus initier de traitement par télaprevir (INCIVO),

• Mettre en place un traitement alternatif chez les patients traités par télaprevir (INCIVO).

Source : docteur Radia Djebbar – Hépatites Info Service