https://www.hepatites-info-service.org
faire un don

Le Subutex devrait être classé comme stupéfiant avant fin 2006

Le Subutex devrait être classé comme stupéfiant avant fin 2006  - Date de mise à jourMise à jour le : 8/06/2006
envoyer l'article par mail Partager sur facebook
Diminuer la police Augmenter la police Version imprimable de cet article

Le ministère de la Santé a annoncé mercredi 7 juin 2006 le classement sur la liste des stupéfiants du Subutex, médicament de substitution à l’héroïne introduit en 1996 dans le traitement des toxicomanes.

Xavier Bertrand s’est rangé aux arguments de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt). Cette mesure était également réclamée par l’Académie nationale de pharmacie.

Cette mesure ne changera rien à la politique de réduction des risques liée à la toxicomanie (sida, hépatites virales...), a indiqué le ministère. Elle permettra d’accentuer la surveillance des modes de délivrance du Subutex, et de son générique, comme c’est le cas pour la morphine ou la méthadone.

Ce classement est conditionné à la parution préalable d’un décret sur la délivrance des substances vénéneuses, actuellement en concertation avec les pharmaciens et par la publication d’un arrêté de classement, précise-t-on au ministère.

Le trafic ou détournement concerne 25 % de la quantité de produit délivré sur le territoire, chiffre qui atteint 40 % à Paris. Cela ne concerne que 5 % des personnes auxquelles il est prescrit. Très peu de gens détournent le système, selon le président de la Mildt Didier Jayle.

Le Subutex (nom savant : buprénorphine) est prescrit à environ 80 000 patients par an, contre 20 000 pour la méthadone (introduite en 1994).