Transmission de l’hépatite E

La transmission est identique à celle de l’hépatite A. La pénétration du virus dans l’organisme est digestive.

Dans les pays en développement (réservoir humain, génotypes 1 et 2) où la fourniture en eau potable et l’assainissement ne sont pas maitrisés, la VHE se transmet préférentiellement :

  • par voie hydrique (qualité de l'eau). Une transmission de personne à personne a également été envisagée lors des épidémies d’origine hydrique. Le rôle de certains facteurs tels que le mode de stockage de l’eau de boisson, le fait de se laver les mains dans un même contenant que des personnes infectées a été suspecté.

Dans les pays industrialisés (réservoir animal, génotype 3), le mode de transmission est alimentaire :

  • par consommation de produits crus ou peu cuits, provenant d’animaux réservoirs du VHE (porc, sanglier, cerf) ou par consommation de coquillages. La liste des aliments mis en cause :  viande et abats de sanglier, de cerf notamment la fressure (cœur, rate, foie, poumons), foie de porc (frais, séché), produits à base de foie cru de porc (saucisse de foie, figatelli, fitone, saucisse de foie séché).

transmission VHE hépatites info service

Une transmission manu portée par contact direct ou indirect avec des animaux réservoirs est suspectée chez les chasseurs, les personnes exerçant un métier en contact avec la faune sauvage ou les porcs, les vétérinaires en pays industrialisés.

Une transmission de la mère à l’enfant est possible.

La transmission transfusionnelle est possible ainsi qu’une transmission par don d’organe.

Besoin d'un conseil sur une question de transmission du virus ?

Sources : nvs.santepubliquefrance.fr, Dossiers-thematiques, Maladies-infectieuses, Hepatites-virales