Équilibrer son alimentation

Le foie transforme les aliments en substances nécessaires à la vie, à la croissance et à leur utilisation par les autres organes. Il stocke de l’énergie et est capable de la mettre à la disposition de l’individu en quelques minutes, en cas d’effort intense et prolongé. Il capture, transforme et rend inoffensifs les toxiques contenus dans les aliments, l’eau, les boissons ou dans l’air respiré.

Le foie joue aussi ce rôle d’épuration pour des toxiques fabriqués par l’organisme à partir de protéines, évitant ainsi une sorte d’auto-intoxication. Mais cette fonction diminue considérablement en cas d’hépatite chronique ou aiguë.

Les besoins en énergie mesurés chez les patients ayant une hépatite aiguë ou chronique  même en l’absence de cirrhose, sont en moyenne plus élevés que chez les individus en bonne santé. Il est important pour les personnes infectées d’obtenir un état nutritionnel optimal en équilibrant l’apport alimentaire et  l’activité physique. Adopter une alimentation équilibrée peut vous aider à vous sentir moins fatigué-e, à adapter bien sûr aux particularités de chacun-e.

Quelques conseils :

Mangez équilibré sans oublier de vous faire plaisir.

Variez votre alimentation :

  • les produits laitiers doivent fournir 75 à 80 % de vos apports quotidiens en calcium : consommez-en à chaque repas,
  • viandes, volailles, poissons, œufs : consommez l’un de ces aliments une fois par jour si votre poids est stable. Si vous perdez du poids, mangez-en deux fois par jour, préférez les viandes maigres (bœuf, veau, porc dans le file, gigot d’agneau...) préparés avec un ajout modéré de matière grasse, accordez une place de choix aux poissons, privilégiez les préparations à la vapeur ou en papillote.
  • pains, biscottes, céréales, pâtes, riz, légumes secs, pommes de terre : ils doivent représenter presque la moitié de l’apport énergétique de la journée. Pour une bonne digestion, évitez le pain trop frais.
  • fruits et légumes : pour un apport suffisant en vitamine C, consommez une crudité à chaque repas. Mangez un légume vert cuit par jour, frais, surgelé ou en boite. Consommez des fruits secs pour vous recharger en énergie.
  • beurre, huiles, crème fraîche, margarine : le beurre est une des meilleures sources de vitamine A et se consomme cru. Sur une même journée, variez vos huiles pour profiter de leurs différents apports nutritionnels. La crème fraîche est idéale pour accompagner les légumes verts.
  • eau et jus de fruits : l’eau est essentielle pour l’élimination des déchets et joue un rôle fondamental dans la régulation thermique. Buvez quotidiennement 1, 5 litre sous forme d’eau, de thé, de café, de tisanes ou de bouillons de légumes. N’attendez pas d’avoir soif pour boire. Ne consommez pas de la même manière les purs jus de fruits, jus de fruits, boissons aux fruits, sodas et colas. Les purs jus de fruits sont les seuls à conserver des propriétés nutritionnelles proches du fruit. Sodas, colas et autres toniques contiennent beaucoup de sucres.
  • alcool : il est fortement déconseillé de consommer de l’alcool sous toutes ses formes. Il est fortement recommandé de s’abstenir tant que le virus est présent dans le corps. Une consommation occasionnelle, festive est probablement sans danger.
  • sucre : dans le cas d’une alimentation équilibrée, le sucre devrait représenter 10 % des apports énergétiques, soit 50 à 70 g par jour sous forme de miel, confiture, pâtes de fruits, confiserie, etc.

Ne sautez pas de repas, si vous êtes en manque d’appétit, privilégiez les petites portions.

Buvez beaucoup d’eau,

Prenez l’habitude de faire un vrai petit déjeuner,

Privilégiez les aliments froids, boissons nutritives hyper protéinées, les aliments pas épicés,

Préparez les plats à l'avance quand vous êtes en forme et congelez-les.

Besoin d'un conseil sur votre santé au quotidien ?

Votre avis compte

Cet article vous a-t-il été utile ?