Alcool, hépatites et confinement

Quel impact l’épidémie de Coronavirus a-t-elle sur votre consommation d’alcool et sur votre hépatite ?

Vous savez qu’avec une hépatite il vaut mieux ne pas du tout boire d’alcool. Mais si vous n’avez pas arrêté, le climat d’inquiétude générale ainsi que les mesures de confinement peuvent vous conduire à augmenter le nombre de verres que vous buvez habituellement. Cela peut aussi vous amener à boire à nouveau.

De nombreuses personnes tentent de rompre l’isolement en organisant des apéros virtuels via internet et les réseaux sociaux. D’autres, peut-être les mêmes, essaient de calmer leur angoisse ou de tromper l’ennui avec l’alcool.

Si vous vivez avec une hépatite, l’alcool n’est pas vraiment votre meilleur ami. Ça ce n’est pas nouveau pour vous. Faites d’abord le point sur votre consommation actuelle.

Si elle est nulle, pas de souci. Si elle est stable, c’est peut-être le moment d’essayer de diminuer, mais peut-être pas. Tout le monde n’est pas dépendant à l’alcool ou ne le deviendra pas après le confinement. Si c’est votre cas, vous aurez besoin d’aide pour arrêter ou diminuer.

En cas de difficultés vous pouvez appeler Alcool Info Service.

Vous vous sentez seul mais vous avez Internet ?
Des groupes virtuels sont à votre disposition. Les équipes du #DryJanuary sont là pour vous aider à limiter les risques que fait peser le confinement sur votre santé sur Facebook ou Twitter

La Fédération Addiction est également mobilisée pour accompagner les usagers et les intervenants.

Et bien sûr n’hésitez pas à solliciter nos services Hépatites Info Service.