transmission de l’hépatite A

Le virus de l’hépatite A (VHA) se transmet essentiellement en consommant de l’eau souillée ou des aliments contaminés par des matières fécales. Une personne contaminée par le VHA peut transmettre le virus, qu’elle présente ou non des symptômes.

Le virus peut être véhiculé par les mains ou des aliments contaminés, en particulier :

l’eau de boisson,
les coquillages et crustacés crus ou insuffisamment cuits,
les fruits et les crudités.

Ces infections sont donc particulièrement fréquentes dans des pays où l’hygiène est insuffisante, les réseaux d'eau potable et le traitement des eaux usées insuffisants.

La transmission du VHA peut se faire également lors de rapports sexuels en cas de contact bouche-anus (anulingus).

Il n’y a pas de contre-indication à l’allaitement d’un nouveau-né ou d’un enfant par une mère infectée par le VHA.

Sources : INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE, Dossier thématique, Hépatite A, données épidémiologiques, au 31 mai 2016.